leitbild f


La société Bergheimat Suisse soutient l’établissement et la subsistance d’entreprises agricoles de montagne exploitées conformément aux directives de Bio Suisse et situées dans les régions de montagne. L’objectif est que les régions reculées continuent à être utilisées à des fins agricoles et que les zones de montagne demeurent des lieux de vie. À cet effet, nous voulons promouvoir la vie sociale et culturelle dans les villages de montagne et les hameaux.

La Bergheimat aide les paysannes de montagne en cas de difficulté financière, elle met en relation de la main-d'œuvre bénévole et gère un service de dépannage agricole. De plus, elle apporte des conseils et elle soutient la formation continue. Les agricultrices et agriculteurs sont encouragées à pratiquer l’entraide et l’échange d’expérience. La société aide également les exploitations qui font de l‘encadrement social ou qui veulent réaliser un projet social.

En outre, elle joue un rôle d’intermédiaire entre la population agricole et non agricole dans le but de favoriser la compréhension mutuelle. Par ailleurs, elle informe et prend position sur des questions juridiques portant sur l’agriculture de montagne. Son organe d’information est le journal Bergheimat Nachrichten (en allemand).

C’est par conviction profonde que les exploitations Bergheimat sont gérées selon une approche biologique, respectueuse des animaux, durable et ménageant les ressources énergétiques.

 

Nos préoccupations fondamentales

  • Préserver la diversité de la nature, du paysage et des exploitations
  • Assurer la plus grande autonomie possible
  • Créer et préserver des circuits économiques à l’échelle régionale et humaine
  • Maximiser la valeur ajoutée dans l’exploitation même et dans la région par la transformation des produits
  • Produire des aliments naturels
  • Développer l’agriculture biologique
  • La Bergheimat soutient les exploitations dans leurs efforts visant à laisser leurs cornes aux animaux
  • La Bergheimat défend les intérêts des petites exploitations, afin qu’elles ne soient pas défavorisées

 

Les paysannes et paysans qui vivent majoritairement de manière autosuffisante et qui travaillent à l’extérieur pour compléter leur revenu peuvent bénéficier du soutien de la Bergheimat au même titre que les entreprises exploitées à plein temps et qui sont axées sur la production et la vente.