Imprimer

Les membres sont notre soutien

La vie n’est pas facile pour les petites fermes biologiques. Beaucoup de travaux, effectués mécaniquement sur les grandes fermes, sont faits à la main. Les produits comme le fromage, la viande, les légumes, fines herbes, etc. ne sont pas commercialisés par les grands distributeurs. La vente directe est une opportunité pour toutes celles et ceux qui aiment faire leurs courses sur les marchés ou directement à la ferme. Bien sûr, la vente directe va de pair avec un engagement important. Le revenu supplémentaire pour les fermes biologiques des montagnes est très modeste, mais ce qui compte, c’est la plus-value et le jeu en vaut la chandelle. Ainsi, il y a le paysan qui élève des yaks au Valais, la bergère avec des brebis laitières au pays d’Appenzell, la ferme de fines herbes aux Grisons, un trekking avec des lamas au Safiental, la ferme aux chèvres dans la région du Napf et dans le Val Colla, des vignes au Walensee, au Tessin et dans la vallée du Rhône. Même d’anciennes sortes de céréales sont encore cultivées jusqu’à des altitudes élevées. Vous trouverez cette diversité, cette richesse d’espèce sur des fermes de la Bergheimat.

La Bergheimat Suisse soutient de telles fermes et nos membres nous aident à le faire.

La Bergheimat Suisse aide ses paysannes et paysans à maintenir une situation financière saine. Elle sert de médiatrice et accorde elle-même des prêts sans intérêts pour les transformations, les constructions, les rénovations et les autres investissements, ou encore pour remplacer des hypothèques. Dans des situations critiques, elle peut soutenir les fermes avec des contributions à fonds perdu.

Cette aide est possible grâce au soutien de nos membres qui sont à la base de toutes nos actions.

Les membres qui cotisent 40 francs reçoivent les «Bergheimat Nachrichten» 4 à 6 fois par année. Ainsi, ils et elles reçoivent des nouvelles des fermes et suivent les préoccupations du comité. Il est également possible de faire publier des articles et des lettres de lecteur/lectrice.

Aidez-nous, soutenez cet idéalisme

Afin de soutenir les fermes de la Bergheimat, nous dépendons de membres aussi idéalistes qui se réjouissent d’appartenir à une organisation spéciale et créative et de la faire vivre. Une organisation qui s’investit à faire fleurir une agriculture dynamique dans la région des montagnes.

Inscrivez-vous ici comme nouveau membre